Acheter une entreprise

Acheter une entreprise peut s'avérer toute une aventure, mais c'est un processus qui exige un examen consciencieux. Il faut se poser certaines questions. Souhaitez-vous investir dans une entreprise ou voulez-vous l'exploiter? Voulez-vous que le propriétaire vous aide à exploiter l'entreprise une fois que vous l'aurez achetée? Si vous comptez exploiter l'entreprise, quelles compétences possédez-vous déjà et lesquelles devrez-vous acquérir?

Vous trouverez ci-dessous des exemples de questions que nous recevons régulièrement.

Où trouve-t-on des occasions d'affaires?

Les sites Internet, comme realtor.ca, peuvent contenir des listes d'entreprises à vendre et constituer un bon point de départ. Les agents immobiliers pourraient avoir des renseignements, et les organismes communautaires, comme les sociétés de développement régional, ont peut-être des listes d'entreprises locales à vendre. Le site Web de la CBDC contient également une liste d'entreprises à vendre.

Vous préférerez peut-être communiquer avec un courtier. En tant qu'acheteur, vous n'avez pas, en règle générale, à payer le courtier : c'est le vendeur qui assume cette commission. Cependant, vous aurez peut-être des frais à payer si vous demandez à un courtier de faire une recherche d'occasion d'affaires. Ce qui importe, c'est de SAVOIR à combien s'élèvent les commissions et qui les assume.

Est-il nécessaire de faire intervenir des avocats et des comptables?

Vous aurez probablement besoin de l'intervention d'un comptable (CA, CGA ou CMA). Les comptables aident à analyser l'entreprise, à déterminer une fourchette de prix recommandée et à comprendre les répercussions fiscales de la décision que vous devez prendre. Prévoyez-vous acquérir l'actif d'une d'entreprise ou acheter ses actions? Qu'est-ce qui serait préférable : une société de portefeuille ou une fiducie familiale? Un comptable peut vous aider à prendre ces décisions.

Vous aurez aussi besoin d'un avocat. L'achat d'une entreprise exigera la création et la signature de documents juridiques. De plus, vous aurez peut-être besoin d'aide en ce qui a trait à la planification successorale et aux contrats de société. Il est important que ces documents soient préparés en bonne et due forme!

Quelles sont les étapes à suivre pour acheter une entreprise?

Obtenez les chiffres : il est important de connaître le rendement financier de l'entreprise. Quels ont été ses profits? Combien le propriétaire a-t-il gagné? Ces données figurent dans les états financiers. Vous ou vos conseillers pouvez utiliser cette information pour déterminer la valeur de l'entreprise. En tant que propriétaire, vous voudrez connaître les profits de l'entreprise. Vous trouverez d'autres renseignements sur les méthodes d'évaluation de la valeur d'une entreprise ici. Lorsqu'on les analyse correctement, les états financiers procurent beaucoup d'information au sujet d'une entreprise et aident l'acheteur à formuler des questions à l'intention du vendeur.

Manifestez votre intérêt : lorsque vous aurez déterminé la somme que vous êtes prêt à payer, vous pourrez rédiger une lettre d'intention. Cette lettre sera signée par vous (si vous achetez l'entreprise à titre personnel) ou par les représentants de la société (si vous l'achetez par l'intermédiaire d'une société de portefeuille ou d'une autre société). Le prix offert est habituellement mentionné dans la lettre d'intention. Vous pouvez toutefois indiquer que l'achat est « sous réserve de financement ». Ainsi, vous ne serez pas obligé d'acheter l'entreprise si vous n'arrivez pas à obtenir les fonds nécessaires. Vous pouvez aussi préciser dans la lettre d'intention que l'achat est sous réserve des résultats de la vérification effectuée au préalable par vos conseillers.

Le vendeur peut rejeter votre lettre d'intention et vous envoyer une contre-offre en modifiant votre lettre. Vous pouvez par la suite rejeter son offre et faire une autre contre-offre. Il s'agit d'un processus de va-et-vient.

Faites une offre : si vous ne parvenez pas à vous entendre avec le vendeur sur un prix ou les autres modalités de la vente, l'entreprise n'est peut-être pas celle qu'il vous faut... Le moment est venu de chercher une autre occasion d'affaires. En revanche, si vous vous entendez sur un prix, vous devrez organiser votre financement. Une fois que vous disposerez des fonds nécessaires à l'acquisition de l'entreprise, vous pourrez communiquer avec votre avocat afin qu'il prépare une convention d'achat et de vente.

Concluez l'achat : une fois le financement obtenu et les documents de vente et d'achat signés, le processus d'achat est terminé. À vous maintenant d'exploiter l'entreprise!

Devrais-je acheter les actions d'une entreprise ou son actif?

Très bonne question! La décision d'acheter l'actif ou les actions influence grandement le mode et le degré d'imposition de l'achat, ainsi que vos éventuelles dettes.

Achat d'une entreprise constituée en société

En général, les vendeurs préfèrent vendre les actions de l'entreprise parce qu'ils peuvent ainsi recevoir jusqu'à 750 000 $ sans payer d'impôts personnels. En tant qu'acheteur, vous voulez débourser le moins d'argent possible pour l'entreprise. Les acheteurs d'une entreprise hésitent parfois à acheter des actions parce que cela signifie qu'ils héritent des problèmes que l'entreprise pourrait avoir avec ses employés, ses fournisseurs, ses clients, etc. Voilà pourquoi l'acheteur demandera souvent qu'on lui garantisse que l'entreprise se porte bien et que les impôts sur le revenu et les ventes, les retenues salariales et les indemnités d'accident du travail sont à jour.

Achat de l'actif

L'achat d'une entreprise non constituée en société n'est pas nécessairement plus compliqué. D'une certaine façon, c'est même plus simple. Assurez-vous de comprendre quels éléments d'actif vous avez achetés et de connaître leur valeur. Il serait peut-être bon de constituer ces éléments d'actif en société, mais vous devriez en parler à vos conseillers afin d'en étudier les avantages et les inconvénients.

Ai-je besoin d'un plan d'affaires?

Que vous démarriez une nouvelle entreprise ou que vous achetiez une entreprise existante, il est bon d'avoir un plan d'affaires. Bien que vous compreniez vous-même le fonctionnement de l'entreprise, les investisseurs (et les employés) ont besoin de savoir que vous y avez réfléchi. Un plan d'affaires est essentiel si vous avez besoin de fonds du gouvernement, de capitaux d'investisseurs ou de prêts bancaires. Le plan d'affaires n'est toutefois pas réservé aux banques et aux investisseurs : il assure une orientation à l'entreprise et il fournit à ses employés une ligne de conduite.

Le verbe « gérer » sous-entend la tâche de planification et d'exécution. Le processus de planification d'entreprise contribue à réduire les risques. Si vous mettez en jeu vos économies de toute une vie, mettez en danger la stabilité de votre famille et empruntez l'argent d'un autre, il vous revient, à titre de propriétaire de l'entreprise, de calculer les risques et de prévoir des mesures pour les réduire au minimum. Le processus de planification de l'entreprise, qui comprend des exercices réguliers d'examen et de révision, ne garantit pas le succès, mais il réduit certainement les risques d'échec.

Si vous décidez d'acheter une entreprise, vous trouverez de nombreux professionnels, organismes et ressources pour vous aider. Vous pouvez également communiquer avec la Corporation au bénéfice du développement communautaire (CBDC) de votre région afin de discuter de vos intérêts.